Amis

Il y a longtemps

que j’aspirais

à me sentir bien

au sein d’un groupe.

Intégrés,

moi et mes centres d’intérêts.

Ne pas être aimé

pour ce que j’apporte.

Peu à peu

être aimé

comme, délicatement

effeuillée par quelqu’un

n'ayant qu'un seul désir :

vous connaître.

Il s’étonne,

questionne

et porte à vous

des intérêts soudains.

Il y a longtemps

que j’aspirais

à me sentir bien.

Apprécier le moment présent

au point de  me faire oublier

pendant un temps

le pire

de ce que la vie

m’avait réservée.

Parmi des gens,

être sans avoir

à s’interroger,

sur le « combien… ? », le « qu’est-ce… ? »,

le « comment… ? »,

seulement le plaisir,

sans s’alourdir.

Simplement,

vivre une belle relation

sans l’affadir de « pourquoi… ? ».

Uniquement,

se sentir bien

à se savoir : Ami avec quelqu'un.

Se soucier

de ce que l’un ou l’autre

s’évertue à cacher :

le pénible, enfoui

au plus profond

pour ne pas chagriner.

De toutes les qualités

qui font l’amitié,

de loin, ma préférée

est l’attrait de découvrir

l’autre

au travers

ce qu’il aime à partager.

N’avoir de cesse de s’enrichir,

mutuellement,

et lui en être reconnaissant.

Qu’il est bon

d’avoir pour loisir,

la quête de l’autre

et de trouver,

en lui,

les vertus de l’amitié !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    zobacz (vendredi, 08 septembre 2017 21:32)

    niewkradzeniem